Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2018 5 09 /02 /février /2018 17:15
PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE

LGV-Orthez-Oui tenait le vendredi 2 février sa dixième assemblée générale. 

Ce fut pour le président René Ricarrère l'occasion de mesurer le chemin parcouru et de rappeler les avancées obtenues dans le sillage de la dynamique association qui poursuit son action "pour faire entendre sa voix" qui défend le projet de rénovation de la voie ferrée Dax-Orthez-Pau. 

Cette assemblée se tenait le lendemain de la remise du rapport Duron... qui rebat les cartes ! Aussi l'intervention de Philippe Castay, membre du bureau de LGV-Orthez-Oui, directeur honoraire de la SNCF, était très attendue. Son brillant exposé fut le temps fort de cette AG annuelle. L'ancien directeur de la flotte TGV en France apporta une vision globale, analysa les diverses  situations,  et proposa des pistes pour appréhender les enjeux et actionner les leviers.  Voir, ci-dessous, les comptes rendus parus dans Sud-Ouest, La République des Pyrénées et l'Echo Béarnais.

Les orientations préconisées par la commission Duron composée d'élus et d'experts sont sur le bureau de la ministre déléguée aux transports, Elisabeth Borne, qui se prononcera, avec le gouvernement,  à la fin du mois.

Dès le lendemain de l'assemblée générale, René Ricarrère et François Bayrou se sont longuement entretenus au téléphone. 

Denise Saint-Pé, membre du conseil d'administration de LGV-Orthez-Oui est entrée en contact avec la secrétaire d'Etat Geneviève Darrieussecq et est prête à pousser la porte du bureau du ministère des transports qui lui est accessible en sa qualité de sénatrice.

Le coup de pouce d'Alain Rousset, président de la région Nouvelle Aquitaine, est sollicité. Denise Saint-Pé, René Ricarrère et Jean Darraspen sont à la manoeuvre.

Le "Pays de Béarn" qui se met en place sera également d'un précieux appui. Patrick Baldan, maire de Castetnau-Camblong et vice-président, chargé des infrastructures, à la Communauté de communes du Béarn des gaves, en est convaincu.

Emmanuel Hanon, nouveau maire d'Orthez, assura René Ricarrère qu'il y aurait "une continuité dans l'engagement de la ville d'Orthez compte tenu que la gare est un élément économique majeur pour la cité et pour tout le territoire".

La partie statutaire de l'assemblée générale, avec les interventions du trésorier Jean-Alain Laplace et du secrétaire Bernard Defrance, mit en exergue la densité du travail de l'association qui a tenu, en 2017, seize réunions de bureau, de conseil d'administration et autres. 

4 nouveaux administrateurs.- L'élection du tiers sortant a été l'occasion de faire rentrer 4 nouveaux élus au conseil d'administration : Pascal Boniface, adjoint au maire de Pau, chargé de l'environnement, du développement durable et des transports ; André Forcade, retraité de la Régie Renault, ancien élu municipal de Rueil Malmaison (responsable de la voirie), actuel conseiller municipal  de Gurs, ancien attaché parlementaire du député Jean Lassalle ; Jean-Marc Talimi, de Bonnut, professeur de sciences économiques et sociales, et de gestion de l'environnement (lycée agricole) dans les Landes ; Jean-René Laplace, d'Orthez, ingénieur chez Elf, actuellement en mission à l'étranger, très bientôt à la retraite.

 

Philippe Castay durant son brillant exposé suivi avec beaucoup d'intérêt par les participants à l'assemblée générale

Philippe Castay durant son brillant exposé suivi avec beaucoup d'intérêt par les participants à l'assemblée générale

PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE
PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE
PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE
PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE
Jean-Alain Laplace présentant le rapport financier en équilibre. On notera que LGV-Orthez-Oui n'a jamais sollicité de subventions.

Jean-Alain Laplace présentant le rapport financier en équilibre. On notera que LGV-Orthez-Oui n'a jamais sollicité de subventions.

PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE
PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE
De la bouche de Jean Darraspen, maire de Tilh, membre du bureau de LGV-Orthez-Oui, c'est la voix de la Chalosse qui s'exprime. Un atout de poids.

De la bouche de Jean Darraspen, maire de Tilh, membre du bureau de LGV-Orthez-Oui, c'est la voix de la Chalosse qui s'exprime. Un atout de poids.

Pascal Boniface, adjoint au maire de Pau, et Isabelle Antier, conseillère départementale

Pascal Boniface, adjoint au maire de Pau, et Isabelle Antier, conseillère départementale

PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE
René Ricarrère accueillant chaleureusement Patrick Baldan, maire de Castetnau-Camblong, adhérent de la première heure

René Ricarrère accueillant chaleureusement Patrick Baldan, maire de Castetnau-Camblong, adhérent de la première heure

PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE

L'aimable attention de Gwendoline Cazenave 

Par l'intermédiaire de Jacques Pédehontaà, conseiller départemental, qui l'a rencontrée à Paris, Gwendoline Cazenave, directrice de TGV Atlantique, a offert une maquette du TGV Océane, à René Ricarrère, président de LGV-Orthez-Oui.

Dès que son emploi du temps le lui permettra, Gwendoline Cazenave sera accueillie à Orthez. Peut-être lors d'une prochaine visite dans sa belle-famille à Arthez-de-Béarn.

Le parcours à Grande Vitesse de Gwendoline

Information tirées d'un numéro spécial du magazine "Grandes écoles et Universités" :

Gwendoline Cazenave évolue au sein du Groupe SNCF depuis plus de 20 ans. Après avoir successivement occupé des postes de gestion et finances de 1994 à 2004, des postes opérationnels comme Directrice de l’établissement Traction (500 conducteurs de train) de Bretagne (de 2005 à 2008), puis plus stratégiques à la branche Proximités, elle a été nommée en septembre 2012 à la tête de la Direction Finance Stratégie Juridique de Voyages SNCF mais également Présidente de SNCF Voyages Développement. Ce parcours pour le moins atypique illustre la diversité du Groupe, tant par la nature des services qu’il offre (à la fois du voyageur, du fret, du B2B B2C (1), etc.) et les métiers qu’il propose dans la distribution, la relation client, la maintenance des équipements, la gestion du trafic, etc.

« Pour les collaborateurs, c’est une richesse extraordinaire, reconnait Gwendoline Cazenave. Je suis rentrée avec une formation financière, mais très vite j’ai voulu savoir comment les trains roulent et comment les collaborateurs de l’entreprise fabriquent chaque jour ce service qui est une horloge de précision. J’ai ainsi occupé des postes à la fois très opérationnels et très  business. »

Depuis septembre 2016 Gwendoline Cazenave occupe les fonctions de directrice de TGV Atlantique : 7000 collaborateurs ; CA de 1,5 milliards € ; 220 TGV par jour

(1)  Marketing de commerce interentreprises (B2B pour "business-to-business") et marketing de commerce des entreprises aux particuliers (B2C pour "business-to-consumer")

 

Philippe Castay présentant Gwendoline Cazenave, à l'assistance

Philippe Castay présentant Gwendoline Cazenave, à l'assistance

PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE
PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE
PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE
PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE

L'AG en tête de page de Sud-Ouest et de

La République/L'Eclair

PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE
PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE

-

L'Echo Béarnais

PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE
PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE
PHILIPPE CASTAY MONTRE LA VOIE
Partager cet article
Repost0

commentaires

CAPARROZ Claude 11/05/2018 16:24

Bonjour. Suite aux explications de Monsieur Philippe Castay à l'AG du 2/02/2018 sur le Contrat de Performance ETAT/SNCF 2018/2026, je note que la loi de réforme ferroviaire du 17/04/2018 en "rebat les cartes" en instituant que :
- la règle d'or de 2017 = dettes SNCF/Marge Opérationnelle = 18 est désormais remplacée par une évaluation des services rendus par chaque projet d'investissement et non plus en fonction de la seule rentabilité interne du projet,
- les tarifs des péages des circulations varieront en fonction des services rendus et des niveaux de demandes,
Autrement dit et plus que jamais : "on ne lâche rien".

Présentation

  • : LGV-ORTHEZ-OUI
  • : Association (loi 1901) dont l'objet est la défense de la desserte ferroviaire Béarn – Bigorre par l’amélioration, aux normes LGV, de la ligne SNCF existante : Dax – Orthez – Pau – Tarbes
  • Contact

LE POTENTIEL ECONOMIQUE DE LA GARE d'ORTHEZ : UN ATOUT A SAISIR !

LES FRICHES INDUSTRIELLES AUTOUR DE LA GARE d'ORTHEZ, SUR LES DEUX RIVES DU GAVE RELIEES PAR UNE PASSERELLE, REPRESENTENT UNE RESERVE FONCIERES EXCEPTIONNELLE.

Cliquer  ICI

 

LGV-ORTHEZ-OUI et le DEPARTEMENT des LANDES SUR LA MEME LIGNE

Ils  sont sur les mêmes rails. Ils défendent un projet fédérateur qui ne laisse personne sur le quai.

Cliquer ici

COMMENT ADHERER ?

Pour faire partie de l'association, adresser un chèque de 20€ avec nom, prénom et adresse postale (également adresse mail si possible) à LGV-Orthez-Oui, 5, rue Frédéric Mistral, 64300 Orthez

Cliquer  ici

Catégories

Liens