Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 19:08

  Jean Sarsiat 149w

 

 Le  maire de Lourdes, Jean-Pierre Artiganave, est venu soutenir LGV-Orthez-Oui. Son discours a été clair et c'est avec talent qu'il a appelé à  l'union  pour une desserte ferroviaire Béarn-Bigorre qui a du sens et dont les travaux  puissent intervenir dans des délais raisonnables.

 

-

Ce ne fut pas une simple apparition  ! Jean-Pierre Artiganave, maire de Lourdes, a participé aux travaux de l'assemblée générale de l'association LGV-Orthez-Oui et honora de sa présence la réception qui suivit.  

Après le maire de Dax et le président de l'agglo de Dax l'an dernier, c'est un nouveau soutien de poids qui rallie  la  cause de l'association que préside René Ricarrère.

"Entre la première cité thermale de France et la première cité mariale de France",   LGV-Orthez-oui joue un rôle fédérateur essentiel qui unit la Chalosse, le Béarn, le pays basque intérieur et la Bigorre, tout en préservant les gares historiques de Dax, d'Orthez, de Pau et de Lourdes, "au coeur de la ville".

Pour le maire et président de la communauté de communes de Lourdes,  la rénovation (avec mises aux normes) de la ligne existante que défend l'association de René Ricarrère "est LA solution pragmatique, réaliste, humaine et sociale,  la solution cohérente, viable, et d'un coût raisonnable permettant l'ouverture du chantier dans les meilleurs délais".

Jean-Pierre Artiganave affirma haut et fort "que le train c'est le développement durable" et que "la question de la vitesse n'est pas une donnée essentielle". Et d'ajouter : "Le désenclavement ferroviaire est, pour l'économie lourdaise, un combat vital !" Il lança un appel pour créer "les conditions d'une synergie Béarn-Bigorre indispensable si on veut avancer !"

-   

Le député Jean Lassalle participa également à cette assemblée générale, apportant tout son soutien. Dans la salle nous avons noté la présence de David Grosclaude, conseiller régional d'Aquitaine, Didier Rey, maire de Lacq, René Descazeaux et Jean Sainte-Croix, adjoints au maire d'Orthez, Georges Domercq maire de Bellocq et Jean Darraspen, adjoint au maire de Tilh (ces deux derniers font partie du bureau de l'association LGV-Orthez-Oui), Jean Bacqué maire honoraire de Saint-Boès,  René Gouin Rabal, expert ferroviaire spécialiste du Pau-Canfranc,  André Salles, cheminot retraité, animateur SNCF dans les écoles, Bernard Cazenave et Christian Destandau, conseillers municipaux d'Orthez, Pierre Seillant, Bernadette Prada, André Arribot, anciens adjoints au maire d'Orthez sous les municipalités Destandau, Ricarrère, Issartel etc..

-

L'assemblée générale était présidée par René Ricarrère, président de LGV-Orthez-Oui, maire honoraire d'Orthez et ancien vice-président de la Régionn Aquitaine, et par Jacques Pédehontaà, vice-président de LGV-Orthez-Oui, conseiller général de Navarrenx et maire de Làas. 

Jean-Alain Laplace présenta le rapport financier et le rapport d'activités.

Jean-François Lannes, du cabinet Marie-Habitat, membre de LGV-Orthez-Oui, fit découvrir son très original et attractif projet de réhabilitation des friches de la minoterie et des abords de la gare. 

-

 

 Jean Sarsiat 140

 

 Jean Sarsiat 136

      Jean Sarsiat 131w

 

 Jean Sarsiat 145

 

-   

 

 

 

  REVUE DE PRESSE 

 

 Delphine Pereira, journaliste, "La Dépêche du Midi" :   Jean-Pierre Artiganave, le maire de Lourdes, a été invité à assister, en fin de semaine dernière, à l'assemblée générale de l'association LGV-Orthez-Oui à Orthez. Une présence en forme de soutien au projet de ligne à grande vitesse passant par Orthez et qui n'oublierait pas Lourdes, un projet essentiel pour la cité mariale. C'est en tout cas ce que le maire a répété aux côtés de René Ricarrère, ancien maire d'Orthez et président de l'association ; Jacques Pedehontaa, maire de Laàs, et l'incontournable Jean Lassale, député des Pyrénées-Atlantiques.

Jean-Pierre Artiganave a été invité à donner son point de vue sur la question et s'est positionné en faveur de la réhabilitation de l'existant plutôt que la construction d'une nouvelle ligne ferroviaire : «C'est l'enclavement total qui nous guette. Je voudrais rappeler que Lourdes attire chaque année 6 millions de visiteurs et les pèlerins prennent le train. C'est surtout la seule option pour les milliers de pèlerins malades ou handicapés. Nous devons militer pour une synergie entre Béarn et Bigorre qui est d'ailleurs la plus financièrement réaliste». 

 

LIRE : http://www.ladepeche.fr/article/2013/02/05/1553122-lourdes-avec-lgv-orthez-oui.html 

Philippe Moulia, rédacteur en chef de l'Echo Béarnais : "Invité par l'association à présenter son travail sur les réhabilitations des friches industrielles de l'ancienne minoterie et des abords de la gare et du gave, Jean-François Lannes, maître d'oeuvre du cabinet Marie Habitat, a développé un scénario particulièrement complet et original, fourmillant de trouvailles, en créant surtout les conditions d'accueil nécessaires à d'éventuels porteurs de projets économiques. Ce dont la ville a cruellement besoin. Trois zones (A, B et C) autour desquelles il a articulé une réflexion privilégiant la réhabilitation de locaux (sur la minoterie en particulier) plutôt que l'édification plus coûteuse d'un nouveau bâti.

Un exposé qui a subjugué l'assemblée et dont Jacques Pédehontaa, vice-président de LGV-Orthez-Oui a mis en avant les axes de complémentarité avec celui de l'éco-quartier sur lequel planche la municipalité orthézienne."

 

(...)  Jean-Pierre Artiganave, avec aisance, est venu expliquer son soutien aux Orthéziens : "Je considère que nos destins ferroviaires sont intimement liés (...) L'histoire de Lourdes ne serait pas ce qu'elle est sans le train et j'ai peur, aujourd'hui, d'un enclavement de la Bigorre. Si nous ne faisons rien nous serons dans de grandes difficultés".

Et de glisser une anecdote assez édifiante : "Savez-vous qu'aujourd'hui on met 40% de plus qu'en 1920 pour faire le trajet Strasbourg-Lourdes ?" inconcevable, et pourtant...

Pourtant Lourdes attire 6 millions de visiteurs par an, 130 nationalités, et comptabilise 3,5 millions de nuitées, 1500 emplois industriels  : "Nous avons donc besoin d'une desserte améliorée et permanente. Il faut donner un sens à nos territoires et militer pour une synergie entre le Béarn et la Bigorre, sur les infrastructures ferroviaires, mais aussi aéroportuaires" a souligné Jean-Pierre Artiganave (...)

-

Pierre-Olivier Julien, journaliste, "La République des Pyrénées" et "Eclair-Pyrénées" :

(...) "Notre combat est celui des citoyens contre des élites autoproclamées .Nous, nous sommes pour le réel contre les chimères, contre ce projet trop cher qui envisage de traverser les jardins des habitants du canton d'Arzacq par exemple", tacle une première fois le président de LGV-Orthez-Oui, René Ricarrère, qui estime que l'option défendue par son association "est la seule qui unit le Béarn" (...)

Lire : http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2013/02/02/apres-dax-lgv-orthez-oui-rallie-lourdes-a-sa-cause,1116120.php

 

-

Patrice Sanchez, journaliste, "Sud-Ouest" :  Les militants de l'association LGV-Orthez-Oui sillonnent  le terrain, jusque dans les Landes, la Bigorre et le Pays basque, pour convaincre. Et c'est ainsi qu'ils espèrent vaincre un jour. "Alain Rousset, président de la Région, a demandé à ce qu'on l'aide dans ce dossier. C'est ce que nous faisons avec notre proposition" ajoute René Ricarrère"Nous militons pour du réel. Nous nous battons contre les chimères. Le reste ne se fera pas à cause d'un coût trop élevé. Notre option est en tout cas la seule à préserver l'unité du Béarn."

 

 

 

-

 

Le saviez-vous ? Lourdes est la deuxième ville hôtelière de France : derrière Paris et devant Nice !   

  Jean Sarsiat 142ww

 Jean Sarsiat 125

 

-

Jean Sarsiat 041

-

Jean Sarsiat 170w

 

Sarsiat Jean 166

Jean Sarsiat 078

Jean Sarsiat 173

 Jean Sarsiat 174

 

 

 Jean Sarsiat 003

Jean Sarsiat 054x

 Jean Sarsiat 050

 Jean Sarsiat 152

-

Jean Sarsiat 068 w

  Jean-Alain Laplace (à son côté le trésorier adjoint Jean-Claude Gracia)  a présenté le rapport financier et le rapport d'activités de LGV-Orthez-Oui

 

Jean Sarsiat 084

 

-

Jean Sarsiat 180

Sarsiat Jean 161

-

 " AVOIR DU NEZ..." 

 Jean Sarsiat 190  Dans une belle envolée, le député Jean Lassalle s'est exclamé : "René Ricarrère c'est quelqu'un qui a du nez ! Il ne se trompe jamais et c'est un visionnaire ! Il a eu raison de créer LGV-Orthez-Oui, sans cette initiative Orthez aurait été simplement écarté de la carte LGV !" 

-

 Jean Sarsiat 206

 Jean Sarsiat 202

  195 

 Jean Sarsiat 209

-

-

REHABILITATION DES FRICHES  : LE PROJET DE JEAN-FRANCOIS LANNES

-

Avec plans, cartes et photos à l'appui, Jean-François Lannes, du cabinet Marie Habitat,  a présenté, à l'invitation de LGV-Orthez-Oui,  son   projet d'aménagement du site de l'ancienne minoterie et des abords de la gare, en bordure du gave, avec une entrée par le Pont Neuf. Il a longuement travaillé pour imaginer ce nouveau quartier qui intéresserait déjà des porteurs de projets venant de divers horizons notamment de l'hôtellerie et de professions libérales. 

Un projet conçu avec infiniment de talent, qui ne vient pas concurrencer l'éco-quartier initié par la municipalité. Il est complémentaire ! Ce fut une belle découverte pour l'auditoire  conquis par le remarquable travail de Jean-François Lannes, un Orthézien amoureux de sa ville.

 

Jean-François Lannes : marie.lannes@wanadoo.fr   (cabinet Marie Habitat à Orthez) 

Jean Sarsiat 096

Jean Sarsiat 006

-

Jean Sarsiat 104

  Jean Sarsiat 102

 

Jean Sarsiat 088

 

Le reportage de  Nancy Ladde, journaliste à "Sud-Ouest" :   "(...) Voilà bientôt 4 ans que le maître d'oeuvre orthézien Jean-François Lannes, planche sur un projet autour de la friche industrielle de la minoterie.

Sollicité par l'association LGV-Orthez-Oui pour une réflexion plus globale autour de la gare, son  idée a trouvé un nouveau souffle. "L'objectif serait de redynamiser cette zone qui s'étend sur près de 10 hectares et de proposer un espace économique mixtant public et privé dans le centre-ville", résume le maître d'oeuvre (...)"

 

Pour lire le texte complet :  : http://www.sudouest.fr/2013/02/12/pres-de-dix-hectares-pour-developper-la-cite-963705-4329.php

 Jean Sarsiat 071

 

 Jean Sarsiat 072

 

 Jean Sarsiat 118

 

 

 

 

 

-

AUTOUR DE L'ASSEMBLEE  GENERALE 

 

 Sarsiat Jean 216

Jean Lassalle et Jean-Pierre Artiganave partagent des valeurs communes

 Jean Sarsiat 214

 Jean Sarsiat 217  Jean Lassalle et le conseiller régional, écologiste et régionaliste,   David Grosclaude

 

Jean Sarsiat 247 Jean-Pierre Artiganave a eu le  plaisir de retrouver son ami Jacques Pellegry qui fut son adjoint au tourisme lors du précédent mandat municipal.  Jacques Pellegry, ancien hôtelier lourdais s'est retiré à Navarrenx pour la retraite

 

Jean Sarsiat 242

 Jean Sarsiat 285

  De gauche à droite, Sylvie Estanol, collaboratrice du maire de Lourdes, Delphine Pereira, journaliste à la Dépêche du Midi, Jacques Pellegry ancien élu municipal lourdais (maire adjoint chargé du tourisme), Jean-Pierre Artiganave, maire de Lourdes et président de la Communauté de Communes du pays de Lourdes

 

Jean Sarsiat 219

    Jean Sarsiat 218

    Jean Sarsiat 253

 

Jean Sarsiat 259

 Jean Sarsiat 260

  Jacques Pédehontaa a offert des cigares (100% Français) de la manufacture de Navarrenx, à Delphine Pereira (photos ci-dessus) et à Sylvie Estanol (photos ci-dessous)

  Jean Sarsiat 264

    Sarsiat Jean 267w

  Jean Sarsiat 288

  - 

Jean Sarsiat 278  A Orthez on sait recevoir.René Ricarrère a offert une bouteille de Jurançon aux invités

 

Jean Sarsiat 79

René Ricarrère, Jacques Pédehontaa  et Jean-Pierre Artiganave sont appelés à se revoir

Sarsiat Jean 282w

-

Jean Sarsiat 238

Jean Sarsiat 225

Jean Sarsiat 011

Sarsiat Jean 016

Jean Sarsiat 223

-

Jean Sarsiat 289

-

Jean Sarsiat 296

Jean Sarsiat 047

-

Jean Sarsiat 023

-

Sarsiat Jean 178

 

 -

-

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lgv-orthez-oui - dans Dax-Orthez-Pau
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LGV-ORTHEZ-OUI
  • LGV-ORTHEZ-OUI
  • : Association (loi 1901) dont l'objet est la défense de la desserte ferroviaire Béarn – Bigorre par l’amélioration, aux normes LGV, de la ligne SNCF existante : Dax – Orthez – Pau – Tarbes
  • Contact

LE POTENTIEL ECONOMIQUE DE LA GARE d'ORTHEZ : UN ATOUT A SAISIR !

LES FRICHES INDUSTRIELLES AUTOUR DE LA GARE d'ORTHEZ, SUR LES DEUX RIVES DU GAVE RELIEES PAR UNE PASSERELLE, REPRESENTENT UNE RESERVE FONCIERES EXCEPTIONNELLE.

Cliquer  ICI

 

LGV-ORTHEZ-OUI et le DEPARTEMENT des LANDES SUR LA MEME LIGNE

Ils  sont sur les mêmes rails. Ils défendent un projet fédérateur qui ne laisse personne sur le quai.

Cliquer ici

COMMENT ADHERER ?

Pour faire partie de l'association, adresser un chèque de 20€ avec nom, prénom et adresse postale (également adresse mail si possible) à LGV-Orthez-Oui, 5, rue Frédéric Mistral, 64300 Orthez

Cliquer  ici

Catégories

Liens